hopitaux paris 120Les médecines orientales à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

Les médecines complémentaires ont désormais leur place dans le saint des saints de la médecine française, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (l’AP-HP).

Le Dr Catherine Viens-Bitker, en charge du projet Médecine complémentaires à L’AP-HP souligne que le développement de l’accord entre le Ministère de la Santé chinois et l’AP-HP fait partie d’un plan stratégique 2010-2014.  L’acupuncture, l’hypnose, l’ostéopathie, les massages complètent la prise en charge au sein des établissements. L’objectif est de valider les pratiques de Médecine orientale dans le respect des impératifs d’efficacité et de sécurité qui régissent la Médecine Occidentale.

L’objectif du partenariat avec le Ministère de la Santé chinois est d’intégrer la Médecine Orientale dans un protocole de recherche puis d’étoffer la prise en charge traditionnelle. La Médecine orientale vient en plus du traitement classique habituel et non pas à sa place en remplaçant la Médecine occidentale.

Des services ont été créés et actuellement 23 praticiens titulaires et 9 sages-femmes ont une part de leur activité en médecines complémentaires. 46 autres praticiens attachés ont  une activité qui leur est exclusivement dédiée.
L’AP-HP a rendu en mai un rapport dont les principales recommandations rappellent que ces pratiques effectuées au sein de l’AP-HP restent l’apanage des professionnels de santé qui ont acquis une expertise dans une de ces médecines complémentaires.

Actuellement, l’AP-HP compte une quinzaine de consultations avec des spécificités différentes selon les établissements.

Acupuncture en gynécologie obstétrique : à La Pitié-Salpêtrière.

Traitement de la douleur : à l’Hôpital Beaujon (Clichy), à Bichat, et à saint-Antoine, à l’hôpital Rothschild, à la policlinique de Corentin-Celton (Issy-Les-Moulineaux) et à l’HEGP.

L’Hypnose très répandue dans la prise en charge de la douleur : Bicêtre, Pitié-Salpêtrière, Robert-Debré, Armand-Trousseau, Ambroise-Paré à Boulogne. Mais aussi en pédopsychiatrie à La Pitié-Salpêtrière.

Duc

Article source : Le Figaro ( sante.lefigaro.fr) Octobre 2012

 

Tagged with:

Catégorie : Médecine OccidentaleMédecine Orientale

Vous aimez cet article ? Abonnez vous à mon flux RSS et recevez plus d'infos!