logo3Changer nos habitudes alimentaires peut changer notre vie…

Nous avons vu avec l’article sur les propriétés anticancéreuses de certains légumes, qu’il existe des molécules contenues dans certains végétaux (légumes, fruits) qui pourraient inhiber la prolifération des cellules cancéreuses. Ces végétaux sont classés par « ordre de mérite ». Voici la série des 12 super agents anticancer.

Pour comprendre comment cette liste de « super légumes » est née, vous pouvez consulter l’article sur les propriétés anticancéreuses de certains légumes.

Cette liste n’est ni complète, ni exclusive, ni exhaustive.
En effet, on peut trouver jusqu’à 10000, 15000 composés différents dans chaque légume étudié. Les recherches continuent sans cesse et nous sommes loin de connaitre tous les secrets des plantes et autres légumes pour ne citer que ceux là.
Néanmoins, basée sur les études scientifiques récentes, cette liste nous donne un petit aperçu des propriétés extraordinaires de ces végétaux.
Pour nous, il suffit de comprendre, accepter, changer notre façon de nous alimenter, parfois juste un tout petit peu et bénéficier des meilleurs « médicaments » naturels sur Terre.

Les légumes sont classés par ordre de la 12ème position à la 1ère position

 

 

12ème position : EPINARD

L’épinard, à la 12ème position dans ma liste fait partie d’une grande famille, celle des Chénopodiacées, qui comprend aussi un autre membre célèbre (qui fait partie aussi de cette liste, en mieux classé). Dans des études in vitro, les chercheurs ont montré la capacité de l’épinard à empêcher la croissance de cellules cancéreuses (ref 1 et 2).

L’épinard contient des caroténoides favorable pour la santé oculaire. Il contient aussi des antioxydants utiles dans la prévention des maladies cardiovasculaires et certains cancers.

 

épinard

11ème position : Le CHOU FLEUR

Représentant de la famille des Crucifères, le chou fleur aurait une action de prévention sur les tumeurs, d’inhibiteur de croissance des cellules cancéreuses et accélérer leur autodestruction : grâce à l’Indole-3-carbinol et Allyle isothiocyanate (AITC), des  composés actifs dans le chou-fleur (ref 3). Cette étude a été faite in vitro sur les cancers du sein et cancer de la prostate (cancers liés au système hormonal). Des études complémentaires sont menées pour clarifier des controverses et insister sur les propriétés anti-cancers très intéressantes des isothiocyanates (ref 4 et 5).

Les isothiocyanates occasionnent un stress aigu à la cellule cancéreuse et induisent à l’apoptose (suicide des cellules cancéreuses) et à l’arrêt de la prolifération des cellules cancéreuses in vitro et in vivo. (ref 5)

Où trouve t-on des sources d’isothiocyanates ? Dans les légumes de la famille des crucifères ( chou fleur, brocoli).

 

choufleur

 

10ème position : Le BROCOLI

10 ème aliment anti-cancer sur notre liste, le brocoli

Diminution des risques de maladies cardiovasculaires : avec une diminution d’homocystéine rien qu’en consommant des légumes de la famille des crucifères ( choufleur, brocoli etc…) (ref 6).

Prévention de la dégénérescence maculaire et de la cataracte : grâce à la Lutéine et la Zéaxanthine, deux anti-oxydants de la famille des caroténoides présents en grande quantité dans le brocoli.
Ces deux caroténoides s’accumuleraient dans la macula et la rétine de l’œil et protègeraient l’œil contre le stress oxydatif.
La même étude du Laboratoire de Recherche sur les Anti-oxydants à Boston, USA, confirme le rôle que joueraient la Lutéine et la Zéaxanthine dans la réduction de risque des cancers du sein et du poumon et la prévention des maladies cardiovasculaires. (ref 7).

On trouve la Lutéine et la Zéaxanthine dans les brocoli et dans les épinards vu précédemment ( 3 fois plus de lutéine et zéaxanthine dans les épinards que dans les brocolis).

Propriétés anticancer

Le brocoli (comme les autres légumes de la famille des crucifères) contient beaucoup de glucosinates. Le glucosinate en contact avec la flore bactérienne intestinale, ou mâché dans la cavité buccale va se transformer (comme Superman, yess !) en molécules hyper actives appelées sulforaphane, et notre fameux indole-3-carbinol vu précédemment.
La cuisson excessive détruirait les sulforaphanes, il est recommandé donc de consommer le brocoli légèrement cuit dans une petite quantité d’eau ou sauté à peine à la poêle. Cette cuisson très modérée va potentialiser et optimiser la formation de composants actifs anti-cancers.

Il est aussi recommandé de consommer la plus tôt possible le brocoli fraichement cueilli. Le brocoli subit une dégradation pendant l’entreposage. Il perd ses capacités anti-oxydantes proportionnellement par rapport à la durée d’entreposage. Cette durée entraine aussi la perte du glucosinate.

brocoli

 

 

9ème position :  La CIBOULE et CIBOULETTE

Utilisées couramment dans la cuisine vietnamienne, la ciboule et ciboulette font parties de la grande famille des Alliacées. La consommation des légumes de cette famille pourrait prévenir les cancers de l’estomac et de l’œsophage (ref 8).

Par ailleurs, on estime qu’une personne qui consomme de la ciboulette trois fois par mois aurait de 64% à 74% moins de risque d’avoir un cancer de l’œsophage ou de l’estomac qu’une autre personne qui en consommerait moins d’une fois par mois.
Les Alliacées ont des propriétés antifongiques et antibactériennes qui inhibent la croissance bactérienne dans l’estomac et cela pourrait diminuer la formation de composés carcinogènes

Diminution du risque du cancer de la prostate

Selon une autre étude menée par Hsing AW, Chokkalingam AP au National Cancer Institute, MD, USA (réf 9), pour diminuer les risques de cancer de la prostate, les hommes devraient consommer plus de ciboulettes (ou las Alliacées) tous les jours.
Les hommes qui consommeraient plus de 10g par jours des Alliacées (ciboulette chinoise, oignons, ail) auraient presque 50% (49% exactement) moins de risque d’être atteint d’un cancer de la prostate.

Dans la fameuse famille des Alliacées on trouve principalement : la Ciboulette, l’Oignon et l’Ail. Retenez ces TROIS noms, on les retrouvera souvent car ce sont de véritables TRESORS de la nature, des MEDICAMENTS naturels très très efficaces.

 

ciboule

 

Dans le prochain article, nous continuerons la liste avec les 8 super champions restants.

signature admin

 

 

Les références

1) J Nutr Biochem. 2005 Oct;16(10):594-601.
Inhibitory effects of glycolipids fraction from spinach on mammalian DNA polymerase activity and human cancer cell proliferation.
Kuriyama I, Musumi K, Yonezawa Y, Takemura M, Maeda N, Iijima H, Hada T, Yoshida H, Mizushina Y.
Source Department of Nutritional Science, Laboratory of Food and Nutritional Sciences, Kobe-Gakuin University, Kobe, Hyogo 651-2180, Japan.

2) Mini Rev Med Chem. 2011 Jan;11(1):32-8.
Anti-cancer effect of spinach glycoglycerolipids as angiogenesis inhibitors based on the selective inhibition of DNA polymerase activity.
Maeda N, Matsubara K, Yoshida H, Mizushina Y.
Source Laboratory of Food and Nutritional Sciences, Department of Nutritional Science, Kobe-Gakuin University, Nishi-ku, Kobe, Hyogo 651-2180, Japan.

3) Cancer Treat Rev. 2010 Aug;36(5):377-83. doi: 10.1016/j.ctrv.2010.01.002. Epub 2010 Feb 20.
Dietary constituents of broccoli and other cruciferous vegetables: implications for prevention and therapy of cancer.
Herr I, Büchler MW.
Source Molecular OncoSurgery, University of Heidelberg, German Cancer Research Center, Im Neuenheimer Feld 365, 69120 Heidelberg, Germany. i.herr@dkfz.de

4) Carcinogenesis. 2005 Nov;26(11):1896-904. Epub 2005 Jun 15.
Indole-3-carbinol inhibition of androgen receptor expression and downregulation of androgen responsiveness in human prostate cancer cells.
Hsu JC, Zhang J, Dev A, Wing A, Bjeldanes LF, Firestone GL.
Source Department of Molecular and Cell Biology, The University of California at Berkeley, CA 94720, USA.

5) Proc Nutr Soc. 2006 Feb;65(1):68-75.
Vegetable-derived isothiocyanates: anti-proliferative activity and mechanism of action.
Zhang Y, Yao S, Li J.
Source Department of Chemoprevention, Roswell Park Cancer Institute, Buffalo, New York 14263, USA. yuesheng.zhang@roswellpark.org

6) Am J Clin Nutr. 2004 Dec;80(6):1500-7.
Frequent consumption of milk, yogurt, cold breakfast cereals, peppers, and cruciferous vegetables and intakes of dietary folate and riboflavin but not vitamins B-12 and B-6 are inversely associated with serum total homocysteine concentrations in the US population.
Ganji V, Kafai MR.
Source Department of Clinical Nutrition, College of Health Sciences, Rush University Medical Center, Chicago, IL 60612, USA. vijay_ganji@rush.edu

7) J Am Coll Nutr. 2004 Dec;23(6 Suppl):567S-587S.
Lutein and zeaxanthin and their potential roles in disease prevention.
Ribaya-Mercado JD, Blumberg JB.
Source Antioxidants Research Laboratory, Jean Mayer USDA Human Nutrition Research Center on Aging, Tufts University, 711 Washington Street, Boston, MA 02111, USA.

8) Jpn J Cancer Res. 1999 Jun;90(6):614-21.
Protective effect of allium vegetables against both esophageal and stomach cancer: a simultaneous case-referent study of a high-epidemic area in Jiangsu Province, China.
Gao CM, Takezaki T, Ding JH, Li MS, Tajima K.
Source Division of Epidemiology, Cancer Institute of Jiangsu Province, Nanjing, China. ttakezak@aichi-cc.pref.aichi.jp

9) J Natl Cancer Inst. 2002 Nov 6;94(21):1648-51.
Allium vegetables and risk of prostate cancer: a population-based study.
Hsing AW, Chokkalingam AP, Gao YT, Madigan MP, Deng J, Gridley G, Fraumeni JF Jr.
Source Division of Cancer Epidemiology and Genetics, National Cancer Institute, Bethesda, MD 20892-7234, USA. hsinga@mail.nih.gov

Tagged with:

Catégorie : Diététique

Vous aimez cet article ? Abonnez vous à mon flux RSS et recevez plus d'infos!