autisme, alzheimer asthme obésité

La Flore intestinale et son influence sur  l’Autisme, l’Alzheimer, l’Obésité, l’Asthme.

On savait de manière intuitive que nos émotions, nos peines, nos chagrins d’amour, que nos stress dans la vie de tous les jours, les tensions au travail, tout cela pouvait entrainer des maux de ventre et/ou de perturber le transit intestinal.

Ce que l’on ne savait pas et qu’on découvre maintenant c’est que l’INVERSE est valable également.

Ceci est une nouvelle découverte extraordinaire aux multiples conséquences.

Il aurait fallu presque 30 années de recherche pour arriver à cette conclusion extraordinaire : l’être humain est doté non pas d’un seul cerveau mais DEUX. Le deuxième est logé dans les intestins : on l’appelle système nerveux entérique.

Michael Gershon  professeur d’Anatomie et Biologie Cellulaire de l’Université de Columbia aux Etats-Unis, et  son équipe de chercheurs ont découvert que des similitudes anatomiques et biologiques spectaculaires existent entre le cerveau et les cellules nerveuses de la zone intestinale.

Les intestins ont de nombreux liens avec le système immunitaire et le cerveau.

 

Les neurones de l’Intestin

Comme le cerveau, l’intestin comporte un réseau dense de neurones (200 millions)

Ce centre est le deuxième plus grand centre de cellules nerveuses dans le corps humain après le cerveau.

Ce système intestinal est infiniment plus complexe qu’on ne l’imaginait, beaucoup plus autonome et plus indispensable à la survie de l’être humain

On y trouve des neurotransmetteurs du cerveau qui ont une action de régulation du métabolisme nerveux. La sérotonine, le neurotransmetteur qui influence l’humeur des êtres humains est synthétisée à 95% et stockée par l’intestin.

La communauté scientifique admet que plus de 40 neurotransmetteurs différents sont fabriqués dans le cerveau des intestins.

Le dialogue entre le cerveau et les intestins dans les 2 sens : il y a des connections entre le cerveau, le centre des émotions , de l’anxiété et des maladies plus sérieuses et les intestins

D’ailleurs, cette communication dans les deux sens est maintenue grâce au nerf vague, ou nerf pneumogastrique.

 

La Flore Intestinale et l’Autisme, la maladie d’Alzheimer, les Allergies

Les colonies de bactéries dans le complexe de la flore intestinale, vont dialoguer avec des cellules de notre intestin et les forcer à synthétiser des substances qui vont envoyer des messages pour réguler le métabolisme nerveux, comme la sérotonine.

Ce système fonctionne bien si la flore intestinale est en équilibre.

On a donc observé des déséquilibres de la flore intestinale dans les maladies comme : l’autisme, la maladie d’Alzheimer, l’asthme, les allergies et l’obésité.

Les bactéries de cette flore intestinales sont indispensables pour la digestion, cela on le savait déjà. On découvre maintenant que ces bactéries sont aussi précieuses pour le système immunitaire et la bonne santé psychique.

Ce qui veut dire concrètement que toute thérapie centrée sur le nettoyage ou la détoxification des intestins, permet de faire disparaitre : angoisses, tristesse, dépression nerveuse.

Les intestins évacuent les déchets de l’alimentation que le corps ne peut digérer, mais ils évacuent aussi le reste des hormones des émotions (sérotonines, GABA…)

S’ils évacuent mal l’alimentation, ils peuvent mal évacuer aussi ces hormones provoquant une accumulation source de désordres au niveau émotionnel.

Une mauvaise alimentation ou une mauvaise digestion peut amener un état de STRESS ou de dépression voire d’autres maladies nerveuses.

Cette relation fonctionne dans les deux sens.

 

Dans la religion bouddhiste , on dit que « un Grand Sage est une personne dont l’intestin fonctionne bien »

Des recherches  basées sur des observations cliniques amènent vers la conclusion très intéressante que les intestins est le cerveau des émotions.

 

D’ailleurs n’aviez vous jamais remarqué l’anagramme :

T-R-I-P-E-S = E-S-P-R-I-T

Ceci me permet d’introduire prochainement dans un prochain article le travail sur l’énergie Khi Công des organes internes : Khí Công Nội Tạng, technique fabuleuse permettant de concentrer l’énergie sur la sphère abdominale, réguler les organes internes, donc aussi le système nerveux central.
Le Khí Công existe depuis plus de 3000 ans, la médecine moderne scientifique valide aujourd’hui un des principes fondamentaux du Khí Công Nội Tạng des organes internes et des intestins.

 

signature admin

 

 

 

Illustration : Mark McGinnis

Tagged with:

Catégorie : Khi CongMédecine Occidentale

Vous aimez cet article ? Abonnez vous à mon flux RSS et recevez plus d'infos!