ph logoNous abordons le concept de l’alimentation alcaline et alimentation acide et leurs effets sur notre corps.

Les mauvaises habitudes alimentaires ainsi que le stress favorisent une acidification de l’organisme. Et cette acidification est la cause des plupart des maladies. Pour combattre et neutraliser en permanence cette acidification, l’organisme a besoin d’éléments minéraux alcalins, et si ces éléments ne sont pas présents dans l’alimentation, l’organisme puise alors dans les réserves : os, dents, cartilages. C’est la déminéralisation qui s’installe ainsi que les caries dentaires, l’arthrose, l’ostéoporose…

L’équilibre acido-basique du sang

La première notion est le pH du sang et de la lymphe qui oscille entre 7.35 et 7.45, donc très légèrement alcalin.
Le but est de nous alimenter sans trop perturber cet équilibre et le fait pencher vers plus d’acidité ou d’alcalinité.
Hélas, comme nous verrons, dans notre société moderne, les aliments que nous consommons, souvent par habitude et/ou par négligence tendent à rompre ce précieux équilibre et nous font pencher vers une acidification.

Aliments acidifiants et alcalifiants

Il faut distinguer les aliments acides (ceux dont le pH est acide) et les aliments acidifiants (ceux dont la métabolisation va générer des déchets acides dans notre corps).
Les aliments acidifiants peuvent tout à fait avoir un pH acide, neutre ou alcalin.
De même pour les aliments alcalifiants, leurs consommations génèrent des déchets alcalins dans l’organisme indépendamment de leur pH d’origine.

 

Que fait notre corps ?

En fait, notre corps met tout en œuvre pour maintenir ce fameux pH du sang autour de 7.4.
Les variations autour de cette limite peuvent entrainer des conséquences graves pour l’organisme (acidose ou alcalose métabolique) pouvant aller jusqu’à la mort.

Lorsque l’apport alimentaire est trop important en aliments acidifiants, l’organisme a du mal à éliminer les déchets de métabolisation de ces aliments acidifiants.
Si l’alimentation n’apporte pas en abondance des éléments alcalins, pour neutraliser ces déchets acides, alors l’organisme doit puiser dans nos réserves pour fournir lui-même ces éléments nécessaires à la neutralisation.
Ces réserves sont au niveau des OS, des DENTS et CARTILAGES  : donc l’acidification par notre alimentation oblige l’organisme à puiser dans les réserves osseuses  et  est une des principales causes de l’ostéoporose.

 

Les conséquences de l’acidification par les aliments

La première conséquence est donc l’ostéoporose mais hélas ce n’est pas la seule.

Une alimentation surchargée en éléments acidifiants va entrainer :

  • - Surpoids
  • - Perte de magnésium
  • - Perte de cheveux
  • - Asthénies , fatigues anormales.
  • - Maladies auto immunes
  • - Maladies cardiovasculaires, hypertension
  • - Augmentation de cholestérol
  • - Augmentation de l’acide urique (responsable de la maladie de la goutte)
  • - Rhumatisme, arthrite, arthrose
  • - Crampes
  • - Aphtes
  • - Calculs rénaux et vésicaux
  • - Lien et risque de cancer
  • - Stress, troubles de l’humeur, dépression nerveuse
  • - Nervosité, irritabilité
  • - Une perte des tissus musculaires
  • - Pertes de conscience, tomber dans les pommes sans raison. Faiblesse générale constante.
  • - Essoufflé et fatigué au moindre effort, manque constant d’énergie

 

Les aliments acidifiants et alcalifiants

Les aliments acidifiants fournissent des déchets acides sont :

Les viandes rouges, poissons, volailles, le fromage et les laitages, sucre blanc, le café,  farines blanches et dérivés, thé NOIR, l’alcool, les œufs, les aliments déjà préparés ou en conserve, les sucreries, les fritures, les boissons gazeuses, boissons contenant de la caféine.

Nous voyons que ces aliments sont souvent des sources riches en protéines. Il n’est pas question de les éliminer car ce sont aussi des sources d’acides aminés indispensables à l’organisme. Il faut simplement veiller à réduire la quantité absorbée chaque jour.

 

Les aliments alcalifiants  fournissent des déchets ou des éléments alcalins sont :

Tous les légumes et en particulier les légumes verts, les fruits frais, les graines germées, le soja, les graisses essentielles comme les avocats, les herbes et épices, les céréales.

Leurs consommation est à recommander en cas d’acidification tissulaire.
Ce sont de véritables armes pour lutter contre l’acidification.
Ils aident l’organisme à éliminer les éléments acides SANS avoir à puiser dans les réserves.

 

Hélas, notre alimentation moderne serait  10% alcalins et  90% acides (trop riches en viandes)

Il n’est pas question d’avoir une alimentation alcalifiante pure car on court le risque d’une carence en protéines
C’est plutôt  de fournir suffisamment d’éléments alcalifiants pour neutraliser les effets des aliments acidifiants
L’idéal serait d’avoir 60% d’aliments alcalifiants ou alcalins et 40% d’aliments acidifiants ou acides.

 

 

Les deux organes d’élimination des déchets

Les deux organes essentiels sont :

Les REINS

Les  acides fixes, principalement en provenance de la dégradation des PROTEINES ANIMALES, sont très difficiles à éliminer. Les REINS sont responsables de leurs éliminations. Il est important donc de ne pas surcharger les reins car ils doivent fournir un travail long et difficile et limité en quantité. On  peut au contraire les aider en réduisant la quantité de déchets en provenance de protéines animales.

 
Les POUMONS

Certains acides sont au contraire volatils et plus facile à éliminer. Ce sont les poumons qui s’en chargent.  Ce travail est beaucoup plus simple que celui des reins. La respiration par le Khi Cong aide énormément à l’élimination de ces déchets. Ces acides plus volatiles proviennent de la dégradation des PROTEINES VEGETALES.

 

Nous remarquons que la consommation de protéines végétales génère  des déchets acides volatils qui sont éliminés PLUS FACILEMENT par les poumons surtout couplé avec la respiration Khi Cong.

La consommation de protéines animales génère des déchets acides fixes non volatils, très difficiles à éliminer et obligent les reins à fournir d’immenses efforts pour un travail laborieux, limité et lent d’élimination de ces déchets .

Que dire si au lieu d’aider les Reins dans ces tâches difficiles, nous les surchargeons quotidiennement encore et encore plus de déchets acides de protéines animales par une alimentation complètement carnée et en plus obligeant l’organisme à puiser dans ses réserves pour avoir les éléments nécessaires à l’élimination des déchets acides.
Aidons notre organisme en lui fournissant de plus en plus de protéines végétales et d’aliments en majorité alcalins.

Vous comprenez maintenant pourquoi  vous étiez fatigués, abattus, stressés, déprimés, pourquoi vous tombiez dans les pommes, pourquoi vous perdiez vos cheveux par grappe en abondance et pourquoi  vous avez des problèmes de surpoids et de risques de maladies.

Il suffit parfois de modifier progressivement notre alimentation et notre comportement pour donner un coup de main à notre organisme pour qu’il soit en bonne santé plus longtemps.

Dans un prochain article nous verrons en détail la liste des aliments alcalins et des aliments acides.

signature admin

 

 

Tagged with:

Catégorie : Diététique

Vous aimez cet article ? Abonnez vous à mon flux RSS et recevez plus d'infos!