tueurlogo2Commando de choc : des légumes tueurs de cellules cancéreuses.

Plusieurs légumes ou fruits de notre alimentation possèdent des propriétés anticancéreuses. Ils ont plusieurs molécules qui ont une action très importante sur les cellules de différents types de cancer.
Elles peuvent détruire les cellules cancéreuses (propriétés cytotoxiques), provoquer leur suicide ou leur autodestruction (propriétés pro apoptotiques) ou bloquer l’inflammation qui favorise le développement des cellules cancéreuses (propriétés anti-inflammatoires).

La connaissance de ces éléments n’est qu’au stade débutant. Ces recherches visent à mieux connaitre les propriétés pour établir une liste dans un régime alimentaire anti-cancer dans les but de prévenir, et de réduire les risques de rechute des malades atteints du cancer et en cours de rémission.

Le Pr Béliveau, biochimiste de l’université du Québec a mené plusieurs travaux  de recherche dans la prévention et le traitement du cancer avec son équipe de 30 personnes. Les conclusions de ces travaux de recherche sont très intéressantes :

Dans plusieurs végétaux (fruits et légumes) que nous consommons, on trouve les mêmes molécules avec exactement les mêmes propriétés que celles des médicaments d’origine synthétique. Mais, comme ces mêmes molécules sont présentes de façon naturelle dans ces aliments, elles peuvent être utilisées quotidiennement pour contrer le développement du cancer, sans trop d’effets secondaires néfastes.

Pour mesurer le potentiel d’inhibition de ces molécules, l’équipe du Pr Béliveau fait pousser une tumeur du cerveau (type glioblastome) pendant 24 à 48h. Puis elle compte le nombre de cellules qui se divisent avant et après une exposition aux différents aliments. Par rapport à un témoin (100%), l’équipe a isolé plusieurs groupes d’aliments :

Certains ont peu d’action sur la prolifération des cellules cancéreuses (taux de prolifération entre 75% et 100%) : carotte, endive, laitue.

-entre 75% et 50%, on trouve : concombre, cerise etc…

Le plus intéressant c’est le haut du tableau, les premiers de la classe, le groupe des aliments qui, grâce à leurs molécules naturelles, a totalement réduit la prolifération des cellules cancéreuses à moins de 10% (ou même très proche de 0). Ce sont de véritables inhibiteurs de ces tumeurs malignes, des légumes en OR qu’on devrait connaitre et consommer quotidiennement.

La deuxième idée de l’équipe du Pr Béliveau est d’isoler ce groupe de « super aliments anti cancéreux  » afin de créer un régime alimentaire constitué d’un mélange de tous ces éléments. Ce régime alimentaire a été administré comme principale alimentation à une population de souris à laquelle on implante un cancer humain.

Sur la photo, on voit bien la présence de la tumeur et leur différence de volume.

A gauche, la tumeur sur la souris alimentée avec une nourriture classique pour souris

A droite, la même tumeur sur une souris après traitement par alimentation avec le « super mélange » des aliments les plus anticancéreux. On note dans ce cas, des réductions de 90% de la masse tumorale.

cancer test souris

comparaison souris avec et sans régime alimentaire

 

Ces résultats sont obtenus que par l’alimentation, avec des végétaux que tout le monde connait.

Un simple mélange de ces « super légumes » (10 super végétaux) peut réduire de 90% la prolifération du cancer chez la souris alors que ce n’est pas leur alimentation naturelle. Cela vaut aussi le coup pour nous de changer nos habitudes alimentaires (en plus ce n’est pas bien difficile pour une fois), en privilégiant ces légumes dans notre régime.

Je regarde maintenant avec amusement le caddy ou les achats aux caisses des marchés, c’est comme ça que je repère les visiteurs fidèles du site diencong.com !!!
Dès que j’en vois un qui a dans son caddy, les 10 légumes ci-dessus, je lui fais discrètement un clin d’œil en lui glissant à l’oreille «  alors, diencong ? ».

 

Le tueur d’élite de cellules cancéreuses est déjà fiché dans la Médecine traditionnelle orientale

Dans la liste des 10 super légumes, le premier de la classe, le numéro UN, le number ONE,  est déjà bien connu dans la diététique asiatique et dans la pharmacopée vietnamienne depuis des millénaires. C’est rassurant et important de remarquer que l’Occident a fini par rejoindre l’Orient.

Dans la médecine traditionnelle, il y a un principe très important : c’est celui de l’équilibre. Equilibre entre le yin et le yang, entre l’homme et l’univers, entre l’univers et toutes créatures, objets, toutes formes de vies sur Terre. Il faut comprendre que cette notion d’équilibre et d’auto-régulation s’applique à l’homme, aux animaux, au monde végétal etc…
Quand on consomme un végétal, un légume, un fruit, on utilise toute l’énergie ( le Khi ou Qi ), les nutriments, ET l’équilibre de cet élément comme moteur pour aider notre propre organisme à rétablir son propre équilibre.

Cette notion est très importante et c’est toute la philosophie orientale du Dien Cong qui associe PLUSIEURS moyens (de dien chan, le khi cong, la diététique du Tao ET la médecine occidentale) pour rétablir l’équilibre et prévenir ou soulager la maladie.

La maladie x d’un organe y est un rond point qui est ultra encombré, un embouteillage qui empêche l’énergie, le khi, les flux vitaux de circuler, qui empêche le libre passage dans les méridiens.
Il y a plusieurs routes qui arrivent à ce rond point et certaines sont forcément complètement surchargées, saturées… ces routes ont pour noms : médecine occidentale, médecine orientale, l’acupuncture, le dien chan, le khi cong, la diététique etc… Libérer une seule des routes saturées n’est parfois pas suffisant. L’action est plus efficace quand on combine les moyens pour débloquer le plus possible de routes embouteillées. Et, ce grand coup de pouce, cette aide précieuse agit comme un rouleau compresseur qui aide l’organisme à reprendre le dessus et à sortir gagnant de la bataille… comme par miracle.

Dans le Dien Cong, la diététique joue un rôle très important, les articles à venir vous guideront vers une compréhension plus approfondie de tous les éléments du Dien Cong.

Et rappelez-vous : L’Union fait la Force !

Alors… mais c’est quoi finalement ces 10 végétaux super tueurs de cellules cancéreuses ? Tu vas le dire à la fin !

Je termine l’article en question sur les 10 végétaux qui sera publiée dans l’Episode 15 de la Saison 1 de la série « Dien Cong »… (c’est-à-dire dans 1 ou 2 jours !!, laissez moi dormir de temps en temps !)

En Asie , si l’Union fait la Force… la Patience est une grande vertu.

J’ajouterai :

Un moment de patience peut vous éviter un grand désastre, une seconde d’impatience peut ruiner votre vie entière.

 

signature admin

 

 

Rérérences et sources

[1] source image : M.D. Robin – Notre poison quotidien – Arte
[2] Béliveau R, Gingras D. (2004) Green tea: prevention and treatment of cancer by nutraceuticals. Lancet 364, 1021-1022.
[3] Annabi B, Bouzeghrane M, Moumdjian R, Moghrabi A, Béliveau R. (2005) Probing the infiltrating character of brain tumors: inhibition of RhoA/ROK-mediated CD44 cell surface shedding from glioma cells by the green tea catechin EGCg. J. Neurochem. 94, 906-916.
[4] Gingras D, Gendron M, Boivin D, Moghrabi A, Theoret Y, Béliveau R. (2004) Induction of medulloblastoma cell apoptosis by sulforaphane, a dietary anticarcinogen from Brassica vegetables. Cancer Lett. 203, 35-43.
[5] Labrecque L, Lamy S, Chapus A, Mihoubi S, Durocher Y, Cass B, Bojanowski MW, Gingras D, Béliveau R. (2005) Combined inhibition of PDGF and VEGF receptors by ellagic acid, a dietary-derived phenolic compound. Carcinogenesis 26, 821-826.
[6] Lamy S, Blanchette M, Michaud-Levesque J, Lafleur R, Durocher Y, Moghrabi A, Barrette S, Gingras D, Béliveau R (2006) Delphinidin, a dietary anthocyaninidin, inhibits VEGFR-2 activity and in vitro angiogenesis. Carcinogenesis 27, 989-996.
[7] Lamy S, Lafleur R, Moghrabi A, Barrette S, Gingras D, Béliveau R (2006) Anthocyanidins inhibit migration of glioblastoma cells: structure-activity relationship and involvement of the plasminolytic system. J. Cell. Biochem. 100, 100-111.
[8] Boivin D, Lamy S, Jackson J, Beaulieu E, Côté M, Moghrabi A, Barrette S, Gingras D, Béliveau R (2009) Antiproliferative and antioxidant activities of common vegetables : A comparative study. Food Chem. 112, 374-380.
[9] Boivin D, Blanchette M, Barrette S, Moghrabi A, Béliveau R. (2006) Inhibition of cancer cell proliferation and suppression of TNF-induced activation of NFkappaB by edible berry juice. Anticancer Res. 27, 937-948.

 

Tagged with:

Catégorie : DiététiqueMédecine Occidentale

Vous aimez cet article ? Abonnez vous à mon flux RSS et recevez plus d'infos!